Le littoral méditerranéen attire de nombreux acquéreurs à la recherche d’une résidence secondaire, d’un investissement locatif ou tout simplement d’un bien « coup de cœur ». Mais où investir aujourd’hui ? Côte d’Azur ou Côte Vermeille, c’est l’heure du choix.

Côte Vermeille et Côte d’Azur : deux coins de Méditerranée…

Des avenues luxueuses de Cannes au Vieux-Port de Marseille et de l’ambiance artistique de Collioure aux criques sauvages d’Argelès-sur-Mer, le constat s’impose d’emblée à tout voyageur : le littoral de la Méditerranée est très varié ! Deux secteurs en particulier se disputent les faveurs de tous ceux souhaitant réaliser une acquisition immobilière pour leurs vacances ou pour profiter d’une retraite heureuse au soleil.

  • La Côte d’Azur, vaste portion du littoral qui s’étend de Cassis, à l’ouest, jusqu’à Menton et la frontière italienne à l’est. Elle couvre donc non seulement les Alpes-Maritimes mais aussi le Var et même une partie des Bouches-du-Rhône.
  • La Côte Vermeille s’étend sur une petite partie du littoral des Pyrénées-Atlantiques. Elle démarre à Argelès-sur-Mer et va jusqu’à la frontière espagnole, en incluant notamment Collioure, Port-Vendres, Banyuls-sur-Mer et enfin Cerbère et Port-Bou.

…et deux ambiances différentes à découvrir

La Côte d’Azur est connue pour être une destination très prisée des vacanciers d’été. Le littoral renferme de nombreuses stations balnéaires qui font le plein dès l’approche des beaux jours. La région attire volontiers des vacanciers aisés de la France et de l’étranger : la marina de Saint-Tropez garnie de ses yachts de luxe, l’atmosphère très exclusive de Cannes ou de Menton et le centre-ville cossu de Nice donne à la Côte d’Azur une atmosphère de prestige et d’exclusivité. En vous éloignant des grandes villes de la Riviera, vous pouvez vous promener dans l’arrière-pays niçois avec des villages pittoresques ou les paysages sublimes des Gorges et des calanques.

Dominée par le superbe massif des Albères et garnie de nombreuses anfractuosités rocheuses, la discrète Côte Vermeille offre un contraste saisissant avec les vastes étendues bondées des plages azuréennes. Les touristes et vacanciers trouveront sur place des stations balnéaires à l’ambiance plus familiale et apaisée, des villages typiques endormis sous le chaud soleil d’après-midi et des petits bars aux orchestres improvisés. Collioure est surnommée le joyau de la Côte Vermeille. Vous pouvez y admirer un surprenant clocher-phare. Ses ruelles et ses maisons multicolores vous donneront assurément le coup de cœur pour cette ville. Argelès-sur-Mer n’est pas en reste. Elle saura vous charmer notamment par la beauté de la faune et de la flore.

Quelles sont les spécificités de chaque marché immobilier ?

Le marché immobilier de la Côte Vermeille est soumis à des tensions légèrement moins fortes que celui de la Côte d’Azur, ce qui permet d’acheter le mètre carré un peu moins cher. Attention toutefois : que vous souhaitiez investir à Antibes ou à Argelès-sur-Mer, le cadre agréable du bord de la mer Méditerranée reste naturellement un privilège qui se négocie au prix fort.

Au 1er juillet 2019, l’achat d’une maison nécessitait ainsi de débourser plus de 4 000 €/m² à Saint-Raphaël, 4 100 €/m² à Nice, 4 500 €/m² à Antibes et jusqu’à 5 000 €/m² à Cannes. À la même date, la moyenne constatée était de seulement 2 500 €/m² à Port-Vendres, 2 700 €/m² à Argelès-sur-Mer et 2 800 €/m² à Banyuls-sur-Mer.

Collioure, une rareté qui fait grimper les prix de l’immobilier

En raison de son cadre prestigieux et de la rareté du foncier, le marché immobilier de Collioure constitue une exception sur la Côte Vermeille. Une maison s’y négocie à plus de 3 600 € le mètre carré, tandis qu’un appartement peut dépasser la barre des 4 000 €.

Le verdict : où faut-il investir, Côte Vermeille ou Côte d’Azur ?

Que vous envisagiez de vous lancer dans la location saisonnière ou d’acquérir la maison de villégiature de vos rêves, le tarif d’entrée de la Côte d’Azur a de grandes chances de dépasser les limites de votre budget. Les stations balnéaires des Alpes-Maritimes, du Var et des Bouches-du-Rhône peuvent plaire davantage aux acquéreurs qui souhaitent profiter du soleil tout en bénéficiant de l’effervescence de la Riviera.

La Côte Vermeille bénéficie à la fois de ses environnements naturels magnifiquement préservés, d’un fort capital culturel et artistique et de la proximité de la frontière espagnole. Son potentiel de développement ne s’est pas encore répercuté complètement sur les prix de l’immobilier, ce qui en fait un investissement plus intéressant que celui de la Côte d’Azur.

Dans tous les cas, il est recommandé de faire appel aux services d’une agence immobilière locale et compétente, qui pourra vous proposer un bien adapté à votre recherche.

La Côte d’Azur et la Côte Vermeille affichent deux personnalités très différentes et n’attirent pas la même population pendant la saison estivale. À vous de faire le bon choix en fonction de vos affinités !

Your SEO optimized title