Investir en location saisonnière ou à l'année

Les revenus générés par certains biens en location saisonnière suscitent légitimement l’intérêt de nombreux bailleurs ou de particuliers désireux de se lancer dans l’investissement locatif. Dans quels cas cette formule est-elle plus rentable que la location à l’année ? L’agence Côte Vermeille vous explique tout !

Location saisonnière ou à l’année : que choisir ?

La location saisonnière consiste à louer votre bien à des particuliers — le plus souvent des vacanciers — pour une durée courte ne pouvant excéder 90 jours. En règle générale, l’habitation change d’occupant toutes les deux à trois semaines. La location longue durée, quant à elle, est fréquemment une location « nue » (non meublée) et servira de résidence principale à son occupant, avec la signature d’un bail renouvelable d’une durée de trois ans.

Les tarifs pratiqués en location saisonnière sont nettement plus élevés qu’une location nue. Pour autant, il est essentiel de ne pas être aveuglé par ce différentiel et de prendre en compte plusieurs critères pour faire le bon choix.

Le saviez-vous ?
Pour le même bien, une réservation d’une semaine en location saisonnière peut approcher ou même dépasser un mois de loyer en location nue, du moins pendant la haute saison.

La situation géographique du bien : un critère primordial

La location saisonnière génère des revenus importants en haute saison, tandis que la location nue apporte un revenu régulier tout au long de l’année. Comme toujours en immobilier, c’est la situation géographique du bien qui va jouer un rôle prépondérant pour déterminer la forme de location la plus rentable.

La location à l’année (nue ou en meublé) est à privilégier en principe pour une grande métropole, une ville très étudiante ou plus généralement un bassin d’emploi se distinguant par son dynamisme et sa croissance. En bref, le secteur doit constituer un pôle d’attractivité pour ses habitants, sans pour autant briller, notamment grâce à ses atouts touristiques.

La location saisonnière peut s’avérer très intéressante dans les secteurs à fort potentiel touristique, et en particulier dans les stations balnéaires et les stations de montagne. Un bien particulièrement attractif peut y être loué non seulement en haute saison, mais aussi pendant une grande partie de l’année à tarif plus réduit, d’où une rentabilisation plus rapide de l’investissement.

Une astuce à connaître

Le pourcentage de résidences secondaires dans une commune constitue un excellent indicateur de son niveau d’attractivité touristique. Vous pourrez trouver cette information sur de nombreux sites Internet spécialisés dans le suivi des prix de l’immobilier.

Location saisonnière ou à l’année : avantages comparés

Avant de faire votre choix, assurez-vous de bien comprendre les avantages et inconvénients comparés de chaque formule de location.

Fiscalité

Les locations saisonnières profitent d’un traitement fiscal généralement jugé plus attractif, puisque les loyers perçus sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). En régime « micro-BIC » (revenus locatifs inférieurs à 70 000 € par an), un abattement de 50 % s’applique automatiquement avant imposition sur le revenu. Si vous louez des logements classés « meublés de tourisme », l’abattement atteint 71 %.

Dans le cadre d’une location nue, vous profiterez seulement de 30 % d’abattement au titre du micro-foncier si les loyers perçus ne dépassent pas 15 000 € par an. L’alternative consiste toutefois à passer au régime réel pour déduire l’ensemble de vos charges.

Gestion locative

Location saisonnière ou à l’année ? Dans un cas comme dans l’autre, libre à vous de confier la gestion du bien à une agence immobilière spécialisée comme l’agence Côte Vermeille ou Paradise International Real Estate. Une location saisonnière, toutefois, implique une charge de travail beaucoup plus importante et entraîne donc le prélèvement d’une commission plus lourde par l’agence, souvent comprise entre 15 et 25 % des revenus perçus, contre 6 à 9 % pour une location à l’année.

La gestion d’une location saisonnière sans agence est possible, mais suppose une disponibilité de tous les instants et une importante charge de travail en termes de formalités administratives. Gérer seul une location à l’année est également difficile, mais beaucoup plus réaliste.

Le choix entre location saisonnière et location à l’année ne va pas toujours de soi. Il importe de bien prendre en compte l’environnement géographique du bien et ses atouts propres pour déterminer la formule la plus rentable et la moins contraignante pour vous. Nous restons à votre disposition pour en parler, venez nous rencontrer

Your SEO optimized title