Quelles conséquences pour l'immobilier sur la Côte Vermeille ?

À Collioure, Banyuls-sur-Mer ou encore Argelès-Plage, vendeurs et acquéreurs ont retrouvé le chemin des agences depuis la fin des mesures de confinement. Pour autant, la crise sanitaire liée au coronavirus laisse évidemment des traces. Quel a été et quel sera l’impact du Covid-19 sur l’immobilier de la Côte Vermeille ?

Covid-19 et immobilier de la Côte Vermeille : un arrêt brutal

Comme ailleurs en France, les différentes communes des Pyrénées-Atlantiques et les stations balnéaires de la Côte Vermeille, sur la bande littorale au sud de Perpignan, ont connu une période de confinement total de la population entre le 17 mars et le 11 mai 2020. Ces mesures exceptionnelles se sont associées à la fermeture de tous les commerces et établissements jugés non essentiels, dont notamment les agences immobilières. Difficile, en effet, de faire découvrir un bien exceptionnel ou de signer un compromis de vente sans une rencontre physique entre les principaux intéressés !

Du fait des conditions particulières liées à l’épidémie de coronavirus, le marché immobilier de la Côte Vermeille n’a connu aucune transaction au cours de la période du confinement, puis une reprise progressive à compter de la deuxième moitié du mois de mai.

Encadré : Un coup dur pour le marché de la location saisonnière

Après l’arrêt complet d’activité pendant le confinement, les bailleurs de la Côte Vermeille spécialisés dans la location saisonnière ont souffert de la fameuse règle des 100 kilomètres, qui excluait une grande part de la clientèle habituelle (dont les habitants de Montpellier ou Toulouse). Les hôteliers, en ce qui les concerne, ont constaté au mois de mai un taux d’occupation historiquement bas de 15 à 20 %. *

Quelle évolution prévisible des prix ?

Pendant la crise du Covid-19, l’immobilier de la Côte Vermeille a connu une mise en sommeil temporaire. Toutefois ses fondamentaux n’ont pas particulièrement évolué, et les agences ont assisté davantage à un report des projets qu’à leur annulation pure et simple.

Différents professionnels du secteur, comme à Canet-en-Roussillon*, estiment ainsi que les prix ne seront pas amenés à évoluer dans les prochains mois et avant la fin de l’année 2020. Des stations balnéaires comme Argelès-sur-Mer et Banyuls-sur-Mer conservent une attractivité très importante auprès d’un large public de visiteurs estivaux ou de retraités désireux de se réinstaller au bord de la Méditerranée.

Encadré : Un marché immobilier qui reste à l’équilibre

En juillet 2020, l’indice de tension immobilière (ITI), qui correspond au rapport entre le nombre d’acheteurs actifs et de vendeurs actifs, est évalué par le courtier MeilleursAgents à – 4% pour les Pyrénées-Atlantiques. Cela signifie que les acheteurs sont 4 % moins nombreux que les biens à vendre, soit un marché presque à l’équilibre et qui annonce une stabilisation des prix. **

Bientôt une ruée vers les résidences secondaires ?

La période du confinement liée au Covid-19 a aussi été celle des regrets pour de nombreux urbains, qui ont souffert de ne pas disposer d’un logement plus spacieux avec un coin de verdure pour égayer leurs trop longues journées. Depuis l’assouplissement des mesures sanitaires et la réouverture des agences, le nouvel engouement pour l’habitat individuel est perceptible au niveau national.

Du massif des Albères jusqu’à Port-Vendres, l’immobilier de la Côte Vermeille devrait bénéficier directement de cet effet inattendu de l’après-Covid, et attirer une nouvelle vague d’acquéreurs aisés qui ne seront pas découragés par les fortes valorisations actuelles. Rappelons qu’une station balnéaire comme Banyuls-sur-Mer compte déjà près de 50 % de résidences secondaires, et que cette proportion grimpe à plus de 60 % concernant Collioure !

La crise sanitaire liée au Covid-19 n’a pas entraîné de conséquence particulièrement néfaste pour l’immobilier de la Côte Vermeille, hormis un retard imprévu dans les projets de beaucoup d’acquéreurs. Ces derniers devraient se présenter plus nombreux que jamais aux portes des agences dans la période à venir.

Sources :

* https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/pyrenees-orientales-cri-alarme-professionnels-du-tourisme-elargir-urgence-limitation-100-km-1832278.html

** https://www.meilleursagents.com/prix-immobilier/collioure-66190/

https://edito.seloger.com/actualites/villes/prix-immobilier-canet-roussillon-devraient-se-maintenir-interview-37849.html

Your SEO optimized title